Le solaire photovoltaïque versus le solaire thermique… On vous explique tout !

Solaire photovoltaïque ou solaire thermique ?

Solaire photovoltaïque ou solaire thermique, ces deux technologies écoresponsables fonctionnent avec la même source d’énergie : le soleil. Pourtant elles n’ont pas le même usage et sont même compatibles.

Pour profiter d’une énergie gratuite, respectueuse de l’environnement et inépuisable, vous pourrez installer des panneaux photovoltaïques pour produire votre électricité et des capteurs solaires thermiques pour vous chauffer.

Nous vous expliquons quelles sont les différences entre ces deux méthodes, quels sont les avantages et les éventuels inconvénients, comment cela fonctionne, bref, un guide complet pour choisir et vous lancer dans l’autonomie énergétique.

Produire de l’électricité avec des panneaux photovoltaïques : comment ça marche ?

 

Quand on parle de panneau solaire, c’est ce qu’on appelle en général « panneau photovoltaïque ». Ils fonctionnent par la captation de l’énergie solaire qui est ensuite transformée en électricité.

Un panneau solaire photovoltaïque se compose d’un ensemble de composants électroniques, les cellules photovoltaïques, faites le plus souvent en silicium – un matériau « semi-conducteur », le tout assemblé en module. L’avantage de ce matériau est qu’il produit de l’électricité quand il capte la lumière solaire.

Pour rendre ce courant électrique utilisable dans votre logement, il vous faudra installer un micro-ondulateur, qui transformera le courant continu en courant alternatif.

Dans le cas où vous ne consommeriez pas la totalité de l’énergie produite, celle-ci peut être vendue à un distributeur d’électricité type EDF, en la réinjectant dans le réseau public. Une pratique intéressante quand on sait que le kWh est racheté 57 centimes. Pour en savoir plus.

Pour pouvoir profiter de ce genre d’installation vous devez :

Etre propriétaire de votre logement

Disposer d’une surface d’exposition au soleil, orienté sud de préférence

Cette surface doit être au minimum de 10m2 jusqu’à 30m2 pour les familles nombreuses

Une autorisation de votre mairie

Pour avoir un ordre d’idée, une installation solaire photovoltaïque de 25m2 produit environ 2500kWh par an, ce qui suffit à alimenter en électricité une famille de 4 personnes (sans compter l’eau chaude, la cuisine et le chauffage)

 

Quelle différence avec les capteurs solaires thermiques ?

 

Comme le panneau solaire photovoltaïque, le capteur thermique transforme les rayonnements solaires en énergie, mais cette fois non pas en électricité mais en chaleur. Ce procédé fonctionne grâce à des capteurs thermiques qui chauffent l’eau domestique.

La chaleur produite par le soleil est transportée jusqu’au ballon de stockage par un fluide caloporteur via un échangeur thermique.

Cette technologie est un parfait complément à votre moyen de chauffage classique qui pourra alors prendre le relai en cas d’ensoleillement insuffisant. Il faut savoir qu’un capteur solaire thermique est en mesure de couvrir jusqu’à 80% des besoins annuels en eau chaude sanitaire (ECS) d’un foyer. Quand votre capteur solaire thermique est en mesure de produire du chauffage pour votre domicile, on parle alors de système solaire combiné (SSC). Celui-ci peut couvrir de 40 à 60% des besoins d’un foyer moyen.

 

Capteurs solaires thermiques ou panneau photovoltaïque sont, vous l’aurez compris, loin d’être incompatibles. Des aides et des réductions d’impôt jusqu’à 50% du montant des travaux, vous permettront de rendre votre habitation autonome en énergie.