Le solaire dans le mix énergétique mondial

De nos jours, l’énergie solaire est très bien acceptée sous toutes ses formes par la société. Sa progression en nette croissance figure au-delà des prévisions annoncées dans le mix énergétique mondial. Depuis quelques années, sa généralisation prend de plus en plus d’ampleur à travers toute la planète.

 

Le solaire dans la production énergétique mondiale

 

Si les énergies fossiles figurent en tête de liste (81,2% de la production mondiale en 2017), les énergies renouvelables gagnent davantage du terrain avec en bonne place le fort potentiel des rayons du soleil. Une capacité de production thermique et photovoltaïque qui a progressé de 32% au niveau mondial. À en croire l’Agence Internationale de l’Énergie, cet essor est favorisé par une forte baisse des coûts de production (85% de 2010 à 2017).

 

Cette situation incite de plus en plus d’investisseurs à s’intéresser à ce créneau porteur. De plus, de nombreux états adoptent une politique d’encouragement à grande échelle en faveur d’une énergie renouvelable à base du soleil. À ce rythme, on peut donc s’imaginer que le solaire va rapidement devenir une filière-phare du mix énergétique mondial.

 

Pour plus d’avis sur le sujet, cliquez sur https://www.actu-environnement.com/ae/news/energies-renouvelables-2017-2022-AIE-photovoltaique-29771.php4

 

La stratégie d’expansion du solaire

 

2016 a été une année déterminante dans le développement des dispositifs énergétiques solaires. À travers le globe, les pays où le soleil est très présent ont tôt fait d’intensifier leur production en raison de la baisse des coûts. Les excès de production par endroits sont exportés vers d’autres pays pour remédier au déficit qu’ils connaissent. À titre d’illustration, l’Inde a ainsi pu profiter d’une surproduction de la chine pour dynamiser sa politique énergétique en faveur du renouvelable. Ce qui a le mérite de lui valoir une avancée notoire dans le domaine des centrales photovoltaïques.

 

Les projets d’avenir pour cette ressource inépuisable

 

Le grand astre suscite désormais l’intérêt général pour la production énergétique. L’enjeu est de taille : il est plus compétitif que le nucléaire. Dans la foulée, de grands projets naissent, conduits par de grands noms du nucléaire, du pétrole ou du gaz. Une expansion phénoménale à lire sur https://www.socialmag.news/30/03/2017/energie-solaire-lavenir-radieux/

 

En France, le ministère de l’écologie a lancé en 2017 deux appels d’offres pour des installations solairęs en autoconsommation et aussi des installations innovantes dans le domaine.

 

Le projet s’inscrit dans une politique de développement global qui a pour objectif de promouvoir de nouvelles technologies de cellules issues du soleil. L’architecture énergétique envisagée est l’optimisation et l’exploitation électrique de centrale photovoltaïque devant coupler production secondaire à une production agricole déterminante. Si cette idée « agri voltaïque » se confirme, l’innovation pourra être source de création de nouveaux emplois.